Le projet Abhilasha (TAP): D’hier à demain…

AbhilashaTout a commencé durant le congé de Noël de 2006, alors que j’étais en Inde pour des vacances familiales. Au cours de ce voyage, j’ai visité l’école Abhilasha située dans la petite ville rurale de Rajnandgaon, en Inde centrale. Mon oncle, Abdulla Yusuf, a fondé l’école en 1995 pour offrir gratuitement l’éducation, le logement et les soins médicaux à plus de 140 étudiants ayant différents types de handicaps (principalement des enfants non voyants et handicapés physiquement). Ayant grandi au Canada, je n’avais jamais pensé aux difficultés auxquelles ces enfants font face ni à la discrimination généralisée dont ils sont victimes quotidiennement. Leur handicap est ce que les gens voient en premier. À mon retour au Canada, toute inspirée et motivée, j’ai cofondé avec mes sœurs le projet Abhilasha (TAP), un organisme dont la mission est de fournir une éducation de qualité aux enfants dans le besoin en mettant l’accent sur les filles et les enfants avec des handicaps. Selon l’UNESCO, 90 % des enfants handicapés dans les pays en voie de développement ne vont pas à l’école. De plus, les filles handicapées sont doublement désavantagées par leur sexe en plus de leur handicap.

Au fil des ans, le projet Abhilasha a pris de l’expansion jusqu’à inclure trois sections à travers le Canada, dont une à l’Université d’Ottawa, mise sur pied en 2007. En janvier 2013, un groupe de bénévoles du TAP a campé durant une semaine à la Bibliothèque Morisset dans le cadre de l’événement annuel Live-in For Literacy. Le groupe composé de membres énergiques du TAP a fini l’année en action au gymnase Montpetit, en deuxième ronde du tournoi de bienfaisance de ballon‑chasseur (Dodge for Humanity), une activité organisée en partenariat avec la Humanity First de l’Université d’Ottawa.

En octobre 2011, les membres du projet Abhilasha ont été reconnues par Forces AVENIR pour leur engagement à la justice sociale et leur engagement étudiant. Elles ont aussi été sélectionnées comme récipiendaires d’un prix Forces AVENIR dans la catégorie Entraide, paix et justice, et reçu une bourse de 4000 $ avec le prix. Le Gala Forces AVENIR a offert une plateforme extraordinaire et mis en valeur tous les bénévoles et les projets durant la soirée. En août 2011, ma sœur et moi, accompagnées d’un groupe de dix étudiants de l’Université, avons entrepris un périple inoubliable dans l’Himalaya afin d’amasser des fonds pour le TAP et de passer du temps avec les enfants de l’école Abhilasha. Lors de ma dernière visite à Rajnandgaon, en février 2013, j’ai passé une semaine à l’école à parler aux étudiants et aux enseignants de leurs aspirations et de leurs rêves pour l’avenir. L’an prochain, nous mettrons en œuvre deux projets pilotes, y compris un programme d’apprentissage hybride en anglais qui combinera l’apprentissage des langues assisté par ordinateur et des sessions de mentorat virtuelles données par des bénévoles basés au Canada et aux États-Unis. Nous croyons que l’apprentissage doit être un processus dynamique et motivant.

Et ensuite?  

L’école actuelle est en piètre état. Il manque d’espace, et les installations, louées dans un stade du gouvernement, ne sont pas accessibles aux personnes avec un handicap. Nous aimerions construire un nouveau bâtiment, entièrement durable et accessible aux handicapés, qui accueillera plus de 350 étudiants venant de toute l’Inde et qui prônera une approche de l’éducation favorisant l’intégration. Toutefois, nous avons plusieurs obstacles à surmonter pour atteindre notre but. En Inde, le prix des terrains a augmenté de façon exponentielle, la bureaucratie est prodigieusement compliquée et les obstacles à la construction, trop nombreux pour les suivre de près; tous ces éléments en font un défi de taille. Bien entendu, il faut aussi nous assurer d’obtenir le financement nécessaire, que nous estimons à 2,5 millions de dollars canadiens.

Oui, nous avons de grands rêves, mais nos plans sont encore plus audacieux! Nous avons un long chemin à parcourir, mais nous sommes déterminées. Ces enfants méritent les mêmes chances de réussir en société que les autres, et la possibilité de montrer au monde qu’ils peuvent atteindre leur plein potentiel.

Si vous êtes intéressés à vous joindre au TAP ou si vous voulez obtenir plus d’information, n’hésitez pas à communiquer avec moi au abhilasha.project@yahoo.com ou visitez le www.abhilashaproject.org.

Texte écrit par Amena Ali, cofondatrice de TAP, Diplômée de l’Université d’Ottawa (LL.L. 2010, J.D. 2011)

Publicités

A propos Le Bénévole / The Volunteer

Le Bénévole est le bulletin d’information produit par le Centre d'engagement mondial et communautaire de l'Université d'Ottawa. Le Bulletin est publié cinq fois par année et comprend des articles, des histoires de réussites, des rapports statistiques, des rappels, des biographies sur les lauréats et plus encore! The Volunteer is the Newsletter produced by the Centre of Global and Community engagement of the University of Ottawa. The Newsletter is published fives times a year and includes articles, success stories, statistics reports, reminders, award recipients biographies and more!
Galerie | Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s